25 oct. 2007

Martine Apprend le pochoir avec Photoshop...

Voilà un petit post pour expliquer la méthode que j'utilise pour faire des pochoirs en plusieurs couleurs.
1. On commence par choisir un image ( ici j'aime bien la posture )


2. On redessine ensuite en s'inspirant plus ou moins du modèle ( il est aussi possible de travailler directement à partir de la photo )


3. Un petit scanne dans Photoshop, on passe l'image en niveaux de gris, on retouche les niveaux pour bien contrasté l'image. Ensuite on utilise le filtre découpage, ou isohélie pour "découpé " l'image en différentes zones de nuance de gris.


4. En fonction de la taille finale souhaitée, un petit coup de Rasterbator puis impression ( pas la peine de se ruiner une jet d'encre suffit ) et assemblage.


5. On redessine l'image sur du calque, d'une part pour simplifier les contours, d'autre part pour ajouté des détails ( ici les broderies des bas )

6. A l'aide du calque, on prépare 3 pochoirs ( un par couleurs ) en faisant attention de bien aligné le dessin de la même manière à chaque fois



7. On tend une feuille sur un support rigide ( et vertical si possible c'est plus simple pour peindre ) 8. On peint sommairement une première couche de gris clair

9. ... puis une deuxième couche de gris foncé à l'aide du premier pochoir..

10. ... enfin le noir puis le blanc avec les 2 autres pochoirs.


explication du titre ici.



5 commentaires:

Ludovic-line a dit…

il faudra que tu m'apprennes a faire des pochoirs

Jessica Romero a dit…

Hum !! J'aime beaucoup comment tu mets les femmes en valeur !
Assouvis tes fantasmes un bonne fois pour toute !
Jess

Jessica Romero a dit…

Hum ! J'adore comment tu mets les femmes en valeur. Faudra que tu me montres comment tu fais !!

art-now a dit…

vraiment bien fait ton tuto pour les pochoir!

chocolat a dit…

a vrai dire, je pense qu'il montre deja beaucoup comment il met les femmes en valeur, et la considération importante qu'il leur porte, quand a ses fanstasmes... que dire si ce n'est qu'il les assouvis a sa maniere, de plus assouvir ses fantasmes c'est ne plus en avoir...